C-drones flânant à Milan. Image : Dolce & Gabbana

Dolce & Gabbana envoient des drones sur le podium à Milan

Événements Loisirs • courses • freestyle

Les designers Domenico Dolce et Stefano Gabbana n’ont peut-être pas été les premiers à utiliser drone tech dans un défilé de mode — cf. Lady Gaga dans sa robe volante Volantis en 2013, ou la Fashion Week de Betabrand dans la Silicon Valley en 2015 — mais leurs huit quadcoptères personnalisés ont volé la vedette à leur défilé Femmes Automne/Hiver 2018, Fashion Devotion, le 28 février à Milan.

Le départ a été retardé de 45 minutes car il a été demandé à la foule de désactiver le wifi et le Bluetooth sur leurs smartphones. Dame Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue, s’est levée pour demander en quoi consistait ce remue-ménage.

Tandis que la mélodie « All The Stars » de Kendrick Lamar et SZA remplissait les haut-parleurs, la collection de sacs à main de D&G a été emportée par huit c-drones couronnés par des globes, à la surprise et au délice des présents. Des techniciens en laboratoire ont parcouru le banc de touche, éventuellement pour attraper un drone défaillant (aucun train d’atterrissage) ou pour éviter de blesser les luminaires. Les drones ont tourné avant de retourner en coulisses.

Après les sacs à main, c’est à nouveau le tour des humains, avec la nouvelle égérie Chiara Scelsi et les autres modèles vêtus de la haute couture extravagante de la maison de couture fondée en 1985.

D&G n’a pas voulu fournir des informations concernant la conception, la construction et le pilotage de la flotte de sacs à main.

Tagged