Le logiciel DroneTracker de Dedrone intègre des scanners RF et des caméras vidéo. Image : Dedrone

Dedrone met à jour son système de détection de c-drones

Matériels & systèmes Sécurité • autorités • contre-mesures

Dedrone, une start-up germano-américaine ayant des bureaux à San Francisco, Sterling en Virginie et Kassel en Allemagne, a ajouté un nouveau capteur de fréquence radio à son système de sécurité de l’espace aérien. Le RF-300 analyse une large plage de fréquences radioélectriques à la recherche de « signatures » connues de c-drones, tels que les modèles populaires du fabricant chinois Dà-Jiāng Innovations (DJI) et de contrôleurs distants, et fournit un tracé en temps réel du drone et du pilote sur logiciel sur mesure.

Après le RF-100 déjà disponible qui détecte les c-drones, une ou plusieurs unités RF-300 alimentent le logiciel DroneTracker de la société, triangulant les signaux radio pour localiser les positions du c-drone et du pilote. La société fait correspondre les fréquences et les protocoles de données utilisés par de nombreux c-drones, y compris les modèles « fait maison », à sa base de données propriétaire baptisée DroneDNA, régulièrement mise à jour avec de nouvelles signatures. Le suivi commence dès que le c-drone et son contrôleur sont allumés, généralement plusieurs instants avant le vol. Les protocoles cryptés et les unités à sauts de canaux peuvent être identifiés, a indiqué la société. La portée est de 1.000 m dans des conditions normales, sous réserve des interférences radio provenant des bâtiments ou d’autres sources émettrices de RF.

Le logiciel DroneTracker peut intégrer d’autres capteurs, en particulier une ou plusieurs caméras vidéo pouvant capter un c-drone sur un flux vidéo en temps réel ; l’intégration avec les données RF réduit les faux positifs vidéo chez certains oiseaux. Le logiciel s’exécute sur le serveur IP local d’un site, disponible pour les navigateurs internet en réseau. Les rapports standard permettent à un responsable de la sécurité du site de fournir des preuves médico-légales d’incursions de c-drones aux autorités.

Le RF-300 a été déployé pour la première fois en janvier pour le Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Dedrone assure pour la deuxième année consécutive le rôle de détection et de suivi des contre-mesures de c-drones avec H.P. Marketing & Consulting Wüst qui a fourni des brouilleurs de radio mobile à la police du canton des Grisons. Dedrone a également fourni sa solution de détection à Citi Field, siège de l’équipe de baseball Mets de New York près de l’aéroport de LaGuardia, et au département des services correctionnels de l’État de Géorgie.

Aux États-Unis, il est illégal pour des entités non gouvernementales de brouiller des fréquences radio. En outre, la FAA décourage les aéroports d’utiliser des contre-mesures actives de c-drones sans autorisation. Dedrone recommande des contre-mesures passives, telles que l’aveuglement des objectifs vidéo d’un drone avec des lumières stroboscopiques.

Les c-drones sans pilote à proximité, ou sur une trajectoire prédéfinie, par exemple à l’aide du GPS, peuvent être détecté par les capteurs RF de Dedrone à chaque fois qu’un drone « téléphone à la maison » avec un signal vidéo ou données de télémétrie telles que la vitesse du vent ou le niveau des batteries, a ajouté la société.