La carte interactive propose des liens vers plus de 700 fournisseurs de technology et services et centres de recherche au UK. Image : Flying High

UK : Flying High Challenge publie un rapport sur l’industrie du c-drone

Politique • règlements • espace aérien Politique • règlements • espace aérien

Le projet britannique Flying High, créé en novembre dernier par la fondation Nesta et Innovate UK, un organisme gouvernemental de financement de la recherche, a publié une évaluation détaillée de l’industrie des drones au Royaume-Uni qui inclut une carte interactive disponible en ligne de plus de 700 sociétés et centres de recherche, avec un accent particulier sur l’utilisation des drones dans les villes.

Le rapport détaillé de 250 pages offre une vision globale de quels systèmes à mettre en place pour une utilisation généralisée des c-drones dans les villes, avec des recommandations telles que les services de gestion du trafic sans pilote (UTM ou U-space). Cinq zones urbaines du Royaume-Uni ont été sélectionnées pour participer à l’étude, chacune se concentrant sur un cas d’utilisation particulier :

  • Londres : livraison médicale
  • West Midlands : Réponse aux incidents de la circulation
  • Preston : construction urbaine
  • Bradford : Service d’incendie et de secours
  • Southampton-Isle of Wight : Livraison médicale

Le rapport présente des études de faisabilité technique et économique détaillées pour chaque projet.

La carte interactive a été développée par Glass, une start-up basée à Londres qui utilise l’intelligence artificielle pour analyser des sites Web à grande échelle.

Parmi les conclusions du rapport :

  • Les villes mèneront les initiatives. Les avantages de l’utilisation des c-drones dans les zones urbaines sont évidents, en particulier pour les services publics et d’urgence, mais moins évident pour la livraison de colis ou taxis aériens.
  • La confiance du public est une question clé, avec un manque de connaissances concernant le potentiel des c-drones
  • La faisabilité est problématique, avec des obstacles techniques aux opérations à grande échelle, en particulier au-delà de la ligne de visée visuelle (BVLOS) dans les environnements urbains. Des réglementations et des infrastructures doivent être développées
  • Alignement des parties prenantes : le gouvernement, les entreprises et les régulateurs doivent avancer dans le même sens
  • Le Royaume-Uni a pris du retard sur les États-Unis, l’Union européenne, la Chine, la Suisse et Singapour en matière de réglementation de l’espace aérien et de soutien à l’industrie, et dois rattraper le retard
  • Les programmes de prix visant à résoudre des problèmes techniques peuvent aider à développer l’industrie. Nesta propose de concevoir des défis au cours de la prochaine année, ce qui conduira à des démonstrations de tests urbains en 2020.

Nesta cite des exemples de programmes de prix productifs — vols transatlantiques, voitures sans conducteur et engins spatiaux privés – qui sensibilisent le public et apportent leur soutien.