Vue aérienne du prototype de véhicule aérien de passagers (PAV) de Boeing, sur ses chariots, après avoir quitté son hangar pour son premier test en vol. Image : Boeing

Premier test en vol pour le projet de taxi aérien Boeing

Passagers • taxi volant

Boeing, le géant américain de l’aérospatiale, a effectué le premier test en vol de son prototype de taxi aérien sans pilote qu’il appelle un véhicule aérien passagers (PAV) le 22 janvier à Manassas, en Virginie. L’essai en vol peu spectaculaire — décollage, vol stationnaire à une quinzaine de mètres et atterrissage — a duré moins d’une minute, mais a permis de démontrer le bon fonctionnement de l’autonomie et des systèmes de contrôle au sol de l’appareil. L’hélice propulsive derrière le fuselage, pour un vol plus rapide et efficace , n’a pas été engagé pendant l’essai. La compagnie a déclaré que les transitions vers et depuis les modes de vol vertical et de vol en avant (appelés « outbound » pour l’aller et « inbound » pour le retour) étaient généralement les défis techniques les plus importants pour tout avion à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) à grande vitesse ; les transitions seront abordées lors des prochains essais en vol.

Le taxi aérien mesure 9,14 m (30 pieds) de long et 8,53 m (28 pieds) de large, et dispose de 8 rotors disposés sur deux flèches à propulsion électrique répartie offrant une portance verticale. La portée cible est de 80 km (50 milles) en charge complète. Il y a deux sièges passagers ; le véhicule était inoccupé pour le vol d’essai. Le train d’atterrissage de cette version est constitué de quatre petites coussinets ronds, ce qui nécessite des chariots pour positionner l’avion sur son point de décollage, bien que les longues flèches supportant les rotors puissent éventuellement être équipées de roues, de patins ou même de pontons.

La division NeXt de Boeing a été chargée de diriger les projets de mobilité aérienne urbaine (UAM) de la société, tandis qu’Aurora Flight Sciences, la filiale acquise en novembre 2017, avait déjà fait voler un modèle réduit à un quart du prototype plus tôt cette année-là en avril, transitions comprises. Aurora est partenaire du programme Uber Elevate, qui vise à accélérer l’adoption du taxi aérien aux États-Unis et ailleurs. Les autres partenaires comprennent Embraer, Bell Helicopter, Carter Aviation/Mooney, Pipistrel Aircraft, ChargePoint et Karem Aircraft. Boeing NeXt travaille également sur un véhicule aérien cargo (CAV) avec une charge utile de 227 kg (500 lb), qui a volé avec une attache à l’intérieur d’un hangar et qui passera des tests de vol en extérieur cette année, selon Boeing.

NeXt est également le fer de lance de Boeing sur le défi complexe de travailler avec les régulateurs gouvernementaux pour développer le reste de l’écosystème nécessaire au vol eVTOL (décollage et atterrissage verticaux électriques) avec ou sans pilote. Certification de navigabilité avec redondances de systèmes et équipements de sécurité tels que parachutes de véhicules, gestion du trafic aérien sans pilote (UTM ou U-space) intégrée dans l’espace aérien national (NAS), infrastructures au sol telles que des héliports dotés d’installations de charge et de maintenance, tous dotés de composants logiciels majeurs seront nécessaires avant que les passagers puissent réserver le covoiturage en taxi aérien sur leur smartphone.