C-drone ?

Sean DALY, Editor-in-Chief of the C-Drone Review
Seán DALY, Editor-in-Chief of the C-Drone Review

Je suis un journaliste et responsable informatique franco-américain qui a passé vingt ans à travailler pour une société Global Fortune 500 aux côtés d’experts en marketing à l’écoute des tendances. Avant cela, j’étais journaliste high-tech à Paris et auparavant, développeur de logiciels. J’ai également été journaliste bénévole pour le site web Groklaw.net et coordinatrice bénévole des relations publiques et du marketing pour Sugar Labs, le volet logiciel du projet One Laptop Per Child.

Ces dernières années, j’ai suivi le développement de la technologie des drones civils et étudié les perturbations révolutionnaires que ces c-drones entraîneront pour l’activité humaine. J’utilise « c-drone » au lieu d’acronymes comme UAV, RPAS ou sUAS pour simplifier le sujet — une approche marketing, si vous voulez. Bien que certaines utilisations du jargon soient inévitables — BVLOS (Beyond Visual Line Of Sight), par exemple – le grand public, intrigué mais préoccupé par ces technologies de rupture, va (je prédis) rester fidèle au mot « drone » ou à une variante de ceci.

Au-delà des développements technologiques et des environnements réglementaires favorables, l’industrie des drones qui est à croissance rapide — de 40 millions à 1 milliard de dollars ces cinq dernières années — doit s’engager avec la société civile. Les problèmes de confidentialité et de sécurité doivent être résolus. À cette fin, le CDR présentera des interviews exclusives non seulement avec des acteurs de l’industrie, mais aussi avec des personnes qui se demandent dans quel meilleur des mondes de drones nous voulons vivre.